Bienvenue

Bonjour à tous et bienvenue sur mon blog !

Vous pourrez trouver ici des informations sur mes livres à venir, d’éventuels billets d’humeur et, si ça me chante, des morceaux de musique ou extraits de films tirés d’un peu partout sur le web, question de passer le temps agréablement…
Pour me présenter en deux ou trois phrases : je suis Cedric Lalaury et j’écris des histoires.

Si je devais me définir en un mot, je choisirais celui de raconteur. Si vous jetez un œil dans le Littré, vous pourrez constater que le raconteur est celui « qui a la manie de raconter des histoires ». Cette définition me convient et je l’associe volontiers à celle de romancier. (Écrivain… c’est trop pour moi et je ne me sens pas autorisé à m’attribuer un titre aussi prestigieux – surtout en français : le writer des Anglais me semble plus proche de l’idée artisanale que je me fais de l’acte d’écrire… Allez savoir pourquoi.).
Une grande dame des lettres françaises (trop peu connue, d’après moi), Diane de Margerie, a rédigé un livre intitulé la Passion de l’énigme dans lequel elle revient sur son amour pour les intrigues et les mystères. Je partage cette passion et c’est pourquoi les histoires que j’invente sont toujours organisées autour d’une énigme (ou plusieurs). C’est la raison pour laquelle j’aime partir de schémas propres à une forme de littérature populaire ou à l’univers de certaines séries télévisées afin de leur faire prendre un tour parfois inattendu. J’aime les romanciers comme Stephen King, Joyce Carol Oates, Maxime Chattam, Fred Vargas (et des centaines d’autres contemporains) mais aussi les grands classiques : Borges, Faulkner, Melville, Proust, Conrad, Henry James (et des centaines d’autres, encore une fois).
Mes livres sont souvent noirs et parfois drôles, mais ce sera au lecteur (c’est à dire : vous) de se faire sa propre opinion (si vous avez l’extrême amabilité de lire mon premier roman, Des silhouettes dans le brouillard).
Pourquoi écrire alors que tant de livres paraissent chaque année ? Pour reprendre la formule de Beckett, je ne sais rien faire sinon lire et écrire (ce n’est pas une vue de l’esprit : je ne sais même pas conduire !). Et procurer un moment de détente et de plaisir (ou d’angoisse et d’interrogation) dans un univers parallèle tel que le roman est une idée qui ne me déplait pas.
J’ai déjà trop traîné en longueur pour des présentations : encore une fois, bienvenue chez moi !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s